Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le comptoir des Baumes

Ma beauté bio, sans eau !

Sur le marché on ne peut plus florissant des cosmétiques bio, les formulations dites « anhydres », à savoir sans eau, représentaient il y a encore peu de temps un segment bien marginal. On constate désormais que de plus en plus de marques s’intéressent à ce type de formulations. Effet de mode ou réelle plus-value pour le consommateur et notre peau ?

Les crèmes, proposées actuellement sur le marché et que nous avons l’habitude d’utiliser au quotidien, sont pour la plupart des émulsions « huile dans l’eau » (comprenez avec un maximum d’eau et peu de corps gras). Bien souvent la quantité est très élevée, pouvant atteindre jusqu’à 90% de la formulation.

Dépourvu d'eau, un cosmétique bio, laisse la part belle aux matières premières d'origine naturelle dont un certain pourcentage certifié bio. Sans compter que l'absence d'eau permet d'éviter la prolifération bactérienne et de champignons. 

Même lorsqu’une crème affiche l’appellation « crème nourrissante », on constate bizarrement que le premier ingrédient de la liste des composants figurant sur le packaging, demeure AQUA, c’est-à-dire L’EAU (comprenez « eau purifiée »). Étrange, n’est-ce pas ?

 

 

 

Bien évidemment, ce type de formulation n’est pas sans déplaire au consommateur, à la recherche de textures légères et ultra-pénétrantes. Si ce type de formulation répond bien souvent à l’attente des consommateurs, conditionnés par les laboratoires et la force de la publicité, répond-elle réellement aux besoins de notre peau ?
Nous secrétons par ailleurs avec l’âge de moins en moins de sébum (ce qui explique que les peaux matures soient très sèches), d’où l’importance de se tourner vers des formulations «anhydres », composées de corps gras, mais pas n’importe lesquels : des huiles et des beurres végétaux en parfaite affinité avec notre peau.

Les cosmétiques ont pour réelle vocation de rétablir ces déficiences. Or, pour être efficaces, ils doivent imiter la composition même du film hydrolipidique. Et c’est justement là qu’il y a incohérence, compte tenu de la formulation même de la grande majorité de nos pots de crème. L’eau purifiée, outre le fait qu’elle réduise considérablement le prix de revient de nos cosmétiques, n’a finalement qu’une action limitée, toute au plus une action humectante et non hydratante.

Alors, pourquoi s’affranchir de l’eau ?

1. Supprimer les conservateurs
Dans une formule cosmétique, l’eau est la substance la plus sensible aux contaminations microbiennes. Puisque la grande majorité de nos pots de crèmes comporte un fort pourcentage d’eau,  la présence de conservateurs en tout genre est indispensable. Mais qui dit « conservateurs » sous-entend « tueurs de bactéries », pouvant occasionner par la même occasion des effets indésirables non négligeables, notamment irritations et allergies.

Les formules sèches type « poudre » et les formules « anhydres », peu sujettes aux contaminations microbiennes, n’ont quant à elles, pas besoin de conservateur, mais uniquement d’un anti-oxydant. Economique, une petite quantité de produit suffit qui pallie largement aux déficiences de notre film hydroliques.

Vrai/faux

1. Les baumes ne sont pas adaptés aux peaux grasses

Faux : il existe des huiles végétales tout à fait adaptées aux peaux mixtes à grasses (comme la noisette ou le jojoba), qui permettent de réguler la production de sébum, tout en pénétrant rapidement dans la peau.

2. L’eau est indispensable dans les cosmétiques

Compte tenu de tout ce que nous avons vu précédemment, la réponse semble évidente : non. La preuve, de plus en plus de marques remplacent l’eau purifiée par des eaux végétales actives et jouent avec brio sur les mots en indiquant sur les packagings « émulsion sans eau », où il faut décrypter " émulsion sans eau purifiée".

My BIOty vous invite à découvrir le site au "cœur des racines" : un site formidable qui propose des crèmes 100% bio hors du commun. Les crèmes sont formulées sans eau et sont géniales, les prix sont très abordables. Quelques exemples de crèmes :

 

- La crème belle de jour : ylang/ylang camomille pour peaux normales à mixtes au prix de 22.90 € les 30 ml
- La crème au jasmin pour les peaux sèches au prix de 22.00 € les 30 ml
- La crème achillée/bardane pour les peaux jeunes au prix de 27.00 € les 65 ml
- La crème carotte/hélychrise pour peaux matures 27.00 € les 65 ml

Des textures fondantes, des parfums enivrants, des compositions étonnantes, ces crèmes vont vous étonner et vous donner l’envie d’essayer toute la collection.

N’hésitez pas à découvrir ce site grâce au lien suivant : www.aucoeurdesracines.fr/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article